Skip links

PAYSAGE, Musée Safia Farhat

PAGE-PAYSAGE

Le Boustrophédon désigne une écriture qui mime les sillons creusés par un soc attelé à des bœufs ; on inscrit la phrase de droite à gauche pour la poursuivre plus bas de gauche à droite.À usage plutôt magique, le boustrophédon dans la Grèce antique, servait à lancer des sorts ou au mieux, à solliciter la fortune. La tablette d’argile fertilisée par le stylet-soc devient ce champ où le destin est sommé de répondre.

Réalisons ce court-circuit entre agriculture et culture : dans toute procession de signes faisant texte ou trame se dissémine de possibles germinations. À chaque coup de trait et pour chaque tache ou éclaboussure s’annonce une promesse de culture. Ça ne finit pas de pousser et de croitre à même et entre les sillons !

Signes et alinéas s’empiètent et se chevauchent pour nous faire passer du lire au dé-lire ; place à l’herbe folle ! Enthousiasmante, pour notre ami le poète, plus que l’allégorique épi de blé ; et les règnes s’hybridant dans le laboratoire des phrases torsadées et courantes finissent par trouver gite et site dans la pacifiante strophe.

De strophe en strophe jusqu’à la naissance d’une page-paysage. En somme, un petit traité pour faire l’éloge de l’école buissonnière !

                                           Imed jemaiel, mars 2020

 

VERNISSAGE & AMBIANCE