Skip links

POST-PROD, Musée Safia Farhat

Affiche-EXPO-COLLECTIVE-POST-PROD

OUTRECIEL

Le bleu outremer, pigment rare et précieux, autrefois obtenu par broyage de la pierre fine de Lapis-lazuli est depuis le XIXe siècle synthétisable.

Du bleu outremer où se dessine en creux la déroutante voie menant aux mines de la vallée de Kokcha dans le Pamir Afghan, comment passe-t-on à « l’outreciel » où se mirent Tunis et ses environs ?

Qu’est-ce cet outreciel confondant à l’occasion, un semis d’astres aux hasardeux linéaments en   quête de figures ?

Il n’a pas fallu plus qu’un jet de taches à la diable sur une plage d’outremer pour que s’en suive un désastre pour l’œil en mal d’épure !

Un cordeau et des lignes pour instruire des constellations ; des nœuds et des mailles pour filtrer l’excédent de lumière ; et voilà que le tour est joué pour laisser entrevoir des rêveries, pour laisser supposer un destin. Un destin moins angoissant pour l’être humain, peut-être ! Mais surtout un nouveau destin pour la peinture, maintes fois agonisante, mais qui saura renaître de cet outremer, converti en ciel synthétique où les clignotements font signe au Dieu irrévocablement absent !

Imed Jemaiel, février 2019

Imed Jemaiel, Outreciel acrylique sur toile, 150 x150 cm
Imed Jemaiel, Outreciel acrylique sur toile, 150 x150 cm