Skip links

EXPO « LES DESOUS DES RATURES » 2014, Galerie A.Gorgie

AFFICHE-EXPO-LES-DESSOUS-DES-RATURES

Encore (…) parler de ce plaisir à dessiner les lettres ; une activité manuelle faite de muscles, de nerfs, de pointes et d’encre.

La feuille en révèle le graphe, la nervure, qui retiennent dans leurs plis quelque air modulé de notre secrète respiration.

Les mots marchent telle une procession insectiforme qui gagnerait, chemin faisant, de la page.

A un texte répond un « Pagigramme », ça se voit ; par moment ça constelle !

Mes brouillons, je les garde. Les yeux des lettres me regardent (l’« œil de la lettre » est un terme utilisé en typographie); un vis-à-vis relationnel autant qu’il creuse une distance, un vide, où quelque évènement ou drame aura lieu. La main prend la mesure de la scène ainsi ouverte ; l’écriture est trop visible pour ne pas courir à sa perte.

Imed Jemaiel, dans son atelier
Imed Jemaiel, dans son atelier

Ainsi s’inaugure la page comme lieu et milieu où mon propre regard se saisit et se dessaisit ; où ma main, tire les lignes, multiplie griffes et accents pour monter en grappes, en efflorescences, en dentelles, en textures, l’excès d’encre ou d’acrylique qui s’applique à courtiser une modeste écriture courante : naissance d’un paysage.

Imed Jemaiel, Mars 2014.

VERNISSAGE & AMBIANCE

« LES DESSOUS DES RATURES »